Couleurs du temps

Couleurs du temps

Paysans sans terres

Paysans sans terre

 

 

Paysans sans terres, paysans chassés

Par qui et pourquoi ?

Technocrates virtuels et dossiers classés,

L’homme est aux abois.

 

Terre cultivée, celle des ancêtres,

Ignore la loi.

Etre labourée et nourrir les êtres,

Cela va de soi !

 

Vaches ou lamas, chèvres et moutons,

Par champs et par bois

En divaguant broutent pâtures et bourgeons :

Tout comme autrefois.

 

Piétinant la terre avec insouciance

Le sabot léger

Par monts et par vaux les bêtes inconscientes

Suivent le berger

 

Gardien  ancestral. « Gardien sans papiers,

Berger hors-la-loi

Paysans, villages : tous expropriés

Au nom de la Loi ! »

 

Pelles  et tracteurs excavent et arrachent

Des arbres hantés

L’esprit des ancêtres en leurs  troncs se cache :

Terre violentée !

 

 

Machines hurlantes, arbres  gémissants,

Bêtes en effroi !

Quittent leurs villages bergers, paysans

En plein désarroi !

 

 

 

A renfort d’engrais, sans aucune éthique

Hommes sans foi ni loi

Infligent à la terre semences transgéniques

De mauvais aloi.

 

Pour l’huile des palmiers et pétrole en herbe

Nature dévoyée !

Cultures assoiffées de coton acerbe,

Terres parfois noyées :

 

Crevettes et cultures tout sauf vivrières

Du  n’importe quoi !

L’argent a chassé les mains ouvrières

Pour qui et pourquoi ?

 

Paysan sans terres, labeur et labour,

La terre est à toi,

Racines et culture et beaucoup d’amour,

Oui, je crois en toi !

 

Annie Loyau

 

annie.loyau@sfr.fr

 

Tous droits réservés

 

blog de poésie : http://poesiannie.blog4ever.com



04/11/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres