Couleurs du temps

Couleurs du temps

Idylle et voyage d'une lentille

Idylle et voyage d’une lentille

 

(Ou pèlerinage à contresens des petits légumes anciens vers leurs régions d’origine).

 

 Annie Loyau

Une lentille verte du Puy

Avait ouï dire par un pois chiche

Qu'il existait dans le Berry

Une lentille rose et très riche.

 

Du Puy partaient des pèlerins

Qu'enviaient les légumes en terre,

Choux, fèves et pois pour tout festin:

C'était au temps de leurs grands-pères !

 

Partout, du Puy à Compostelle,

Poussent poivrons et aubergines,

Melons et courges en ribambelles

Reniant les légumes d'origine.

 

La lentille à contresens

Se mit à rouler vers la plaine,

Ne craignant plus la concurrence,

Elle caracolait hors d'haleine.

 

Bien désherbés dans des jardins

S'alignaient poireaux et salades.

Elle pensa à Monsieur Seguin,

A l'herbe du pré qui était fade.

 

Elle s'enivra, comme Blanquette,

De liberté et de saveurs :

Oseille sauvage et ciboulette

Rencontraient toutes ses faveurs.

 

Une ortie se fit caressante:

Les graines voyagent  et sont conteuses,

Le grain de folie chez les plantes,

C'est elles qui en sont porteuses.

 

Verte, rose ou blonde lentille,

Tu as peut-être fait chou blanc,

Le voyage était ton Idylle

L’idylle n’était qu’un faux-semblant !

 

Idylle-et-voyage-d--une-lentille.WMA

Tous droits réservés, voir page d'accueil

 

 



31/05/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres