Couleurs du temps

Couleurs du temps

La mer s'est retirée au loin

LA MER S’EST RETIREE AU LOIN…

 

Annie Loyau

 

 

La mer s’est retirée au loin

Chevauchant l’écume des vagues.

En partant, elle n’a pas pris soin

D’emporter coquilles et algues.

 

           Coquillage au creux de l’oreille,

                 J’entends les vagues qui déferlent,

            J’entends la mer, la mer t’appelle,

                Elle me raconte monts et merveilles.

 

Le sable lisse est sillonné

De ruisseaux qui cherchent la mer.
Mes pas creusés leur ont donné

La piste à suivre en ce désert.

 

                   Petit ruisseau creusant la grève,

                  J’entends les vagues qui déferlent.

                 J’entends la mer, la mer t’appelle,

                    Elle me raconte monts et merveilles.

 

J’ai construit une forteresse

Dressée contre vents et marées.
Autour les ruisseaux se déversent,

De coquillages elle est parée.

 

            Sable creusé, Mont Saint-Michel,

              J’entends les vagues qui déferlent,

                J’entends la mer, la mer t’appelle

                 Elle me raconte monts et merveilles.

 

Coquillages et château de sable,

Une vague a tout englouti,

Je ferai une tour redoutable

Dès que la mer sera partie :

 

                     Tout au creux de cette Merveille

                 Je garderai les vagues rebelles.
          La mer lancera des appels

              Mais je ferai la sourde oreille.

 

            Tous droits réservés : voir page d'accueil
                                        

 



18/04/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres